L’océan

2020-02-16_ToyaStation.jpg

Comme à notre (mon ?) habitude, à force d’avoir peur de rater le train, nous arrivons avec trop d’avance. Le vent est glacial, mais il chasse les nuages. En bas de la rue se trouve l’océan pacifique.

Les Japonais n’ont pas l’air d’apprécier les plages comme nous. Elles sont rarement aménagées pour la baignade ou le farniente, revêtant apparemment plus un côté utilitaire. Celles qu’on a vues jusque là, notamment l’année dernière, étaient souvent jonchées de tonnes de détritus portés par les vagues.

Mais celle-là, oh, celle-là ! Avec barques et filets, et les montagnes enneigées au loin, et le vent qui nous mordait les joues en plus de nous porter l’odeur du sel et du sable !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet