Hakodate Hachimangu

2020-02-17_Hakodate_HakodateHachimangu.jpg

Le gérant de l’hôtel n’avait pas menti ; la neige avait bien commencé à tomber pendant la nuit. Et en bons couillons, nous avons mis à l’épreuve l’étanchéité de nos habits pour rejoindre à pied ce beau sanctuaire shinto. Nous étions six à avoir eu cette idée, et les 4 autres sont repartis sitôt les amulettes achetées. Est-ce que certaines conditions climatiques rendent les sanctuaires plus beaux ? Le Hakodate Hachimangu n’a rien à voir avec le Washihara Hachimangu de Tsuwano, mais cette visite sous la neige, le vrai calme serein qui s’en dégageait m’a rappelé cette visite de Tsuwano sous la pluie battante en mai 2019. Pas de pluie qui cascadait le long de l’édifice, mais des sons si doux, si étouffés que nous nous sommes surpris à chuchoter.

Avant de repartir, la vieille dame souriante du shamusho a fait glisser la petite fenêtre de l’office pour m’offrir un omikuji (horoscope) qui contenait une petite breloque du même jaune que mon sac à dos.

Le texte était en gros le suivant : l’échec est la source du succès. Ne perdez pas de vue vos rêves et vos espoirs.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet