Horikawa yuransen, Matsue, Shimane

2019-05-16_Horikawa-Yuransen.JPG

Nous sommes arrivés à l’embarcadère alors que le bateau était prêt à partir. Il était rempli de bacs de carpes que le batelier devait livrer au bureau des jardins et des étangs avant 11h. Ou alors c’était rempli de mamies japonaises, mais ça m’étonnerait quand même un peu.

Lorsque le Grü est monté à bord, toutes les carpes (à moins que ce ne fut des mamies japonaises ?) ont averti ensemble « Atama ! Atama ! », mais ça n’a pas loupé, il s’est cogné la tête en rentrant s’asseoir.

Le batelier ne parlant pas vraiment anglais (et encore moins français), la mamie carpe la plus jeune est venue s’asseoir à côté de nous pour nous traduire les anecdotes et blagues. C’était très joyeux.

Pendant les 50 minutes du circuit, le toit s’est baissé 4 fois pour passer sous des ponts vraiment très proches de l’eau, faisant pouffer comme des collégiennes les mamies carpes parce que les grands benêts qui se plient en deux, y’a pas plus fendard. Humour de mamies carpes.

J’ai acheté la photo souvenir à la fin, même si je ressemble à un bouledogue albinos et si le tarif était prohibitif, pour garder en mémoire leurs trombines hilares de chouettes mamies carpes.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet