A côté de la plaque. Dentaire cela va de soit.

Nous sommes le 31 janvier et vous vous étonnez que Monsieur Muche, usuellement si distingué, n’ait toujours pas présenté ses vœux à l’honorable assemblée que constitue le vaste lectorat de Glibichoute.

Ne prenez point ombrage de cette attitude. Elle n’est pas la manifestation d’un dédain méprisant, d’une désinvolture oublieuse ou d’une éducation défectueuse.

Il s’agit surtout pour Monsieur Muche de ne pas disperser ses efforts. Aussi puissante que soit sa volonté, elle ne permet pas de répandre son aura bénéfique sur une aussi large communauté durant un temps si long.

L’hiver est une saison rude où l’on se consacre essentiellement à combattre le froid, les rhumes, les angines, les bronchites, les grippes, les gastroentérites, les rhumatismes, les sinusites, les rhinites, les pharyngites, les rhinopharyngites, les laryngites, les trachéites, et autres désagréments corporels, à réchauffer des soupes, à préparer les repas de fêtes, à soigner un foie meurtri par moult agapes, à s’étonner qu’on ne rentre plus dans ses pantalons et à se laver les dents au moins deux fois par jour.

Au printemps, on se remet de l’hiver en écoutant chanter les mésanges et à l’automne on prépare l’hiver en regardant passer les cigognes. Et on se lave les dents. Au moins deux fois par jour.

Inutile donc de diluer ses efforts pour des saisons aussi vaines, alors que l’été est là pour permettre au corps de transpirer dans la voiture en attendant de trouver la place de parking près de la plage où l’on ira nager pour, essentiellement, muscler le bras qui tient la brosse à dents.

Voilà donc pourquoi, je vous souhaite d’avance le meilleur du 21 juin au 22 septembre, ainsi que du dentifrice à volonté.

Commentaires

1. Le mercredi 31 janvier 2007, 19:48 par manzin

Ah ben voilà, moi qui croyait qu'on était le 30, mes beaux rêves viennent de disparaître en... colgate. Au nom de personne d'autre que moi même, un grand merci pour ces voeux, bien que restrictifs, profondément touchants.

2. Le mercredi 31 janvier 2007, 20:52 par ulfablabla

Et la santé, surtout. C'est important la santé (bucco-dentaire).

3. Le mercredi 31 janvier 2007, 22:51 par matthieu

et en avril on ne se découvre pas d'un fil dentaire, bon estival à vous

4. Le mercredi 31 janvier 2007, 23:47 par Marie

Monsieur Muche, au risque de faire dans le comique de répétition, j'ai l'honneur de vous demander la main de votre fiancée. Et la votre, aussi, hein, ne vous méprenez pas. Merci.

5. Le jeudi 1 février 2007, 00:30 par Moukmouk

Oui toutes ces maladies occupent certainement 12 heures sur 24, mais l'autre 12? qu'en faites-vous? ( à part bloguer bien sur)...

6. Le jeudi 1 février 2007, 00:46 par Leto

A pwaaaaaaaal (la brosse à dent) ;op

7. Le jeudi 1 février 2007, 08:50 par dpc

Et un chouette 12 avril, aussi. C'est important les 12 avril.

8. Le jeudi 1 février 2007, 09:37 par Freefounette

Ben moi les voeux, ça me rend malade. On m'en a souhaité plein là, et paf, sinusite. pfffff... Donc euh bon, surtout dispersez pas votre énergie pour moi, gardez là pour vous, merci par avance... ATCHAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

9. Le jeudi 1 février 2007, 10:24 par Olivier

Que voici une prose incisive ! Si je comprends bien, pour le reste de l'année, on peut se brosser ?

En retour de ces voeux qui me vont droit aux gencives, et comme je suis moi-même également une bonne pâte, je vous souhaite M. Muche, une année émaillée de bonnes choses.

10. Le jeudi 1 février 2007, 19:32 par Fuzzi

Excellente chute ! :D

11. Le jeudi 1 février 2007, 22:17 par Mirabelle

Wouaw, je clique et la déco du site qui change, même la bannière qui s'y colle !!!

Wouaw , et j'arrive même retrouver le p'tit lien caché qui me retrouve la blonde en vrai...

moi, j'dis, va falloir que je me brosse plus souvent les dents pour faire presque pareil....

pff pff...rien à voir les dents...pff pff..ben si, pendant ce temps, je réfléchis...enfin, j'essaie.

Rassurez-moi, je ne suis pas à coté de la plaque avec mon com'?

12. Le jeudi 1 février 2007, 23:30 par Korat

Eh bien moi, cher Monsieur Muche, au risque de vous plomber un peu, j'ai le plaisir de vous souhaiter une année pleine de sacs Franprix (vides ou pleins, c'est vous qui voyez...)

13. Le vendredi 2 février 2007, 01:33 par Delio

Mille mercis de votre billet semestriel.

Mes amitiés à votre chirurgien-dentiste et bon feu de la St Jean !

14. Le vendredi 2 février 2007, 10:30 par Thonthon

A votre place je ne serais pas si gaillard, mon cher ! Car du 21 juin au 31 aout, il y a quand-même la canicule, les coups de soleil, les insectes qui piquent et les insectes qui mordent et qui sucent. Donc un bon début septembre est tout le mal que je vous souhaite pour l'année entamée et que la brosse vous soit douce !

15. Le vendredi 2 février 2007, 11:45 par drenka

Moi les mésange ça m'énerve.

16. Le lundi 5 février 2007, 22:03 par Monsieur Muche

Honorable Manzin, ravi d’avoir pu vous aider à vous synchroniser avec le calendrier civil. En ce qui concerne la profondeur de touchement, je laisse chacun seul juge.

Honorable Ulfablabla, le bon sens ne vous fait pas défaut. Il se murmure néanmoins que certains détenus parisiens n’agrée pas votre opinion.

Certes non, Honorable Matthieu, le fil doit être gardé en toutes circonstances, même au cœur de l’été.

J’en serais enchanté Honorable Marie, nous pourrons ainsi faire une ronde des plus endiablées.

Je les consacre au repos de l’âme et du corps Honorable Moukmouk. Et je mange du saucisson au beurre aussi.

Tenez bien le manche Honorable Leto !

C’est une certitude Honorable DPC puisque vous le dites, même si je ne sais pas pourquoi.

Nous ferons donc ainsi Honorable Freefounette, vous gardez vos microbes et je garde mes vœux.

Bien sûr que non Honorable Olivier, vous brosser n’est pas la seule alternative. Vous pouvez aussi faire bon usage d’un émoustillant jet dentaire. Les têtes couronnées l’adorent au sein de leurs palais.

C’est gentil de le relever Honorable Fuzzy.

Que nenni Honorable Mirabelle, vous êtes même en plein `deux dents` si vous me permettez l’audace.

C’est très surprenant autant qu’original Honorable Korat, mais je vous en remercie.

Saint Jean et mon chirurgien dentiste sont charmés de vos attentions Honorable Delio.

Ne craignant pas la chaleur, je ne me fais guère de soucis Honorable Thonton.

Remplacez les donc par des sauterelles Honorable Drenka.