De retour sur 26

Si le bruiteur de la guerre des étoiles était passé aux abords de sa maison hier vers midi, il se serait précipité vers la maroquinerie la plus proche. Il y aurait acquis la malle disponible à la plus forte contenance et serait revenu au triple galop pour réclamer de sonnants et trébuchants royalties.
En effet, avec moult amplitudes, émanait de cette maison le fameux cri déchirant de Chewbacca. Celui qui glaçait les cœurs de tristesse quand le capitaine Han Solo se retrouvait prisonnier des sinistres séides de l’Empire.
Las, le pauvre se serait alors vu fort marri en constatant qu’aucune utilisation abusive de sa production n’était effectuée par de quelconques mauvais payeurs. Car la plainte lugubre provenait du gosier d’une charmante jeune femme blonde. Assise sur le bord d’un lit, elle se tenait la tête entre les mains et poussait ces cris de bête.
De temps en temps, d’une voie chargée de tremolos, elle plaçait cette énigmatique phrase « 26 ans, je suis bien trop jeune pour être si vieille »

Bien que j’aie placé ma ligne de conduite sous le signe de la décadence, je ne tiens pas à pousser plus avant le rapprochement entre cette créature, au demeurant fort sympathique mais à la pilosité surabondante, et la délicate jeune femme blonde mentionnée plus tôt. Question de survie.

D’ailleurs, retrouvons-là en début d’après-midi à proximité d’une falaise. Le ciel est bas, gris, chargé de nuages menaçant, les herbes hautes sont couchées par un vent mauvais qui souffle la colère d’un dieu rageur.
Habillée d’une robe de coton blanc dont elle plaque les pans contre ses cuisses, elle contemple la mer démontée dont les vagues viennent s’écraser contre les rochers en contrebas avec un fracas de charge militaire.
Une scène digne des « Contrebandiers de Moonfleet » ou des « Hauts de Hurlevent »

Un genre de Heathcliff se tient d’ailleurs à ses côtés.

- Non, non. Je ne puis désormais concevoir un monde où j’aurais 26 ans, c’est trop dur. Mon cœur ne s’y résout pas et ma raison flanche face à cette perspective.

Elle se rapproche d’un pas du bord de la falaise et, dans un élan de dramaturgie exacerbée, renverse la tête en arrière pose le plat de la main sur son front.

- Maudit sois-tu temps qui file ! Ne pouvais-tu donc m’épargner, ne pouvais-tu donc détourner de moi ton regard agressif ? Monstre d’avidité, il te les faut donc toutes ! M’attaquer ainsi sans relâche, tendre et innocente agnelle, alors que j’entre à peine dans la fleur de l’âge. N’éprouves donc tu jamais ni remords, ni pitié ? C’en est plus que je ne puis supporter. Mer, accueille en tes bras humides ta fille martyre, je ne saurais en souffrir plus.
- Ha non, Glibidouce, vous ne pouvez pas sauter.
- Tiens donc et pourquoi cela Grunigrou ?
- Parce que ça vous ferait bobo au genou et que vous rateriez le très bon dessert que votre sœur a préparé.


Elle se retourne, tout sourire :

- Panacotta à l'amande et petits choux à la crème chantilly et aux fraises et framboises, décorés de groseilles, le tout fait maison. C’est une tuerie. J’espère que ce coup-ci les médicaments contre l’ostéoporose ne me couperont pas l’appétit. On y va Gru ? Je ne voudrais pas être en retard. Sinon les autres morfales y vont nous laisser peau d'balle. Et avec mon déambulateur vous savez comme je suis lente.





Commentaires

1. Le lundi 17 juillet 2006, 01:24 par Heights

bon anniversaire avec une heure et quelques de retard, pour le Wuthering Heights j'ai testé en partie, et ouais, c'pas une bonne idée. (pour dire vrai, j'ai été étonnée de découvrir si peu âgée une jeune femme aussi sage, si si)

2. Le lundi 17 juillet 2006, 07:53 par Dpc

Twee'z.
Haaaaan, Panna Cotta à l'amande, veinasse. Je regrette de ne plus avoir 26 ans, tout à coup.

3. Le lundi 17 juillet 2006, 08:39 par Uaithne

Qu'elle vienne seulement me dire qu'avoir mon âge c'est être vieille ! qu'elle ose !

Bisous tendre à elle, et puis poignée de main sincère à vous messir.

4. Le lundi 17 juillet 2006, 10:02 par Camille des iles

ApiBeurzdé madame.... Je t'embrasse, et je ocmpatis, vieillir, c'est moche.

5. Le lundi 17 juillet 2006, 11:08 par bb

Il y a déjà qq semaines que ma charmante femme, blogueuse et ménagèredemoinsde50ans, m'avait conseillé de vous lire. Curieusement je le fais aujourd'hui alors que je suis en voyage et que pour mon anniversaire je prends le temps de démarrer la journée tranquillement. Un bon moment à vous lire, bon anniversaire à moi (je suis nettement plus vieux, vous verrez on survit aux 17 juillet) et surtout bon anniversaire à vous.

6. Le lundi 17 juillet 2006, 11:32 par Mimi

Vous avez du mérite, Mr Muche, de nous la soutenir ainsi. C'est très important. Merci pour nous. Et bises à vous 2 !

7. Le lundi 17 juillet 2006, 12:03 par Eulalie

Han, je m'insurge, je n'ai jamais employé le mot "morfales" pour désigner mes cousin(e)s et mes oncle et tante ! Jamais ! A peine un petit "goinfres" à voix basse. Et encore. Je me demande si je n'ai pas dit "gaufres", à y réfléchir.

8. Le lundi 17 juillet 2006, 12:44 par delest

26 ans ! Pour partir en vacances, n'oublie pas ton dentier !
Merci qui ? :-)

9. Le lundi 17 juillet 2006, 13:30 par AaAbBfLLLu

Une tendre et innocente agnelle qui s'acoquine avec un Muchigrou dont la ligne de conduite est placée sous le signe de la décadence... Quel couple d'enfer, vraiment!
Enfin, je comprends qu'Eulalie se sente un peu vieille... 26 ans, pour un agneau, c'est un tantinet âgé, en effet.
Ha, bon anniversaire <- je sais pas si ça rattrapera ma dernière phrase...

10. Le lundi 17 juillet 2006, 21:31 par Juliette

Et dire que moi aussi à 26 ans, j'ai eu un coup de blues de ne plus faire partie de la tranche qui s'arrête à 25 ans des "djeuns" et d'avoir fait si peu de choses... Puis il y eut 30 ans car c'est inéluctable et ce fut pire... et maintenant 40 ans et on repense avec nostalgie aux 30 quand on était encore si jeune. Car autant à 25 ou 30 ans on a la nostalgie de la jeunesse qui file, autant à 40 ans on panique car c'est la mort qui s'approche, brrrrr

11. Le mardi 18 juillet 2006, 08:07 par Uaithne

Tout va bien juliette, t'en fais pas avec ton prénom où on meurt à 16 ans, où on tient le coup pour l'éternité ;o)

Bon bon c'est pas tout ça mais je tiens à dire que Monsieur Muche on vous lit pas assez souvent, j'espere qu'on devra pas attendre les 27 ans de votre altesse pour que ca se reproduise !

*regard sévére*
12. Le mardi 18 juillet 2006, 10:43 par Miladee

Huhuhu. Bon anniversaire en retard, Melle Eulalie. J'espère que tu bois beaucoup en ces temps de fortes chaleurs !

13. Le mardi 18 juillet 2006, 11:12 par peebee

Bon anniversaire quand même !!! 26 ans c'est très bien, c'est un âge ou l'on est jeune tout en ayant déjà vécu certaines expériences qui nous fortifient... Profites-en bien !!! Bisou pour l'occasion

14. Le mardi 18 juillet 2006, 11:19 par a n g e l

bon anniversaire de la vieille de 32 ans ^^'

(tête dans le four powaaaaa)

15. Le mardi 18 juillet 2006, 11:32 par Vince

26 ans... Bon sang. Si mes souvenirs sont bons (la memoire, tu sais....), ce fut un tres bel age. Alors je te souhaite un tres tres bon anniversaireuuuuuuh !

16. Le mardi 18 juillet 2006, 11:38 par Mel

C'est qu'on lui decernerait un oscar a cette petite gloutonne ! ;-)

17. Le mardi 18 juillet 2006, 17:44 par meli

bon anniversaire Eulalie. Je n'ai rien d'autre à dire, car je suis désolée d'être à la bourre :-(.

18. Le mardi 18 juillet 2006, 20:13 par Crooke

Bon anniversaire Eulalie! Je compatis, hein (je compatis d'autant mieux que moi j'ai 24 ans, niark ;D)

A M. Muche : belle diversion!

19. Le mardi 18 juillet 2006, 22:12 par Moukmouk

Monsieur Muche, pourquoi êtes vous aussi indélicat, à la voir nous savons qu'elle ne peut avoir plus de 23 ans, moi je lui en donne 18 maximum, alors 23 ce serait de l'abus. Mentir comme ça c'est indélicat. Une femme ne peut avoir plus que l,age que vous la voyez. faites ajuster vos lunettes par Cupidon et vous constaterez comme moi que c'est impossible, elle ne peut avoir 26 ans.

Je vous pardonne pour cette fois, mais à la moindre récidive, je vous croque. D'ailleurs j,ai un petit creux, il n'y a pas un chat qui traine quelque part?

20. Le mardi 18 juillet 2006, 23:49 par Tonton Miko

Meuh nonn 26 ans c'est pas vieux.
moi j'ai bien eu 30 ans cette année, alors tu parles que je sais ce que je dis.
Sinon tu fais comme Mme Marmotte, tu bloques sur 24 ans. Ca va faire 5 ans qu'elle a 24 ans. Et quand elle le dit, tout le monde la croit... Sauf son patron, mais c'est parce qu'il est particulièrement perspicace et qu'on ne lui fait pas à lui.
Et puis si tu Chewbaccatise à 26 ... qu'est ce que ca va être à... 30 voire 40 ans ??!! Tu vas nous la jouer Jabba the Hutt ? (non évite de baver, merci).
Bon avec tout ça, je ne sais pas si je dois te souhaiter un "bon anniversaire", j'aurais peur de te froisser.

21. Le mercredi 19 juillet 2006, 13:38 par Eulalie

Merci pour vos voeux, les retardataires !! (:

Tonton Miko, je note le conseil, et vais même l'appliquer : dorénavant, j'aurais 25 ans. Hop.

22. Le mercredi 19 juillet 2006, 21:18 par Monsieur Muche

Certains des commentateurs, tout aussi honorables que les autres, ont adressé leurs commentaires à Glibibelle. Ils comprendront aisément que je ne leur réponde pas, la politesse exigeant qu’on n’intervienne pas dans une conversation à laquelle on n’est pas convié.
Honorable Mimi, ce n’était pas un grand mérite d’être là mais du plaisir. Beaucoup de plaisir.
Honorable AaAbBfLLLu, j’ai lu dans une revue scientifique qu’à l’instar des chiens, quelques années de moutons valent une année humaine. Le rapport vaut 18/26. L’an prochain, il vaudra 18/27, chaque nouvelle année incrémentant de 1 le dénominateur. Ainsi, l’agnelle Eulalie aura toujours 18 ans. Ou alors j’ai inventé cette formule, mais ça m’arrange.
Honorable Uaithne, votre remarque est fort plaisante. Hélas, je ne dispose pas du talent littéraire, ni de la prodigalité légendaire de Truchidouce, aussi mes textes seront toujours fournis à un rythme moins soutenu que les siens.
Honorable Crooke, non seulement la diversion était belle, mais elle était aussi délicieuse.
Honorable Moukmouk, vous me tancez avec âpreté et vous avez grandement raison. J’ai manqué à la plus élémentaire des galanteries et agi avec la goujaterie d’un gougnafier de bas étage. Je retiens votre pertinente leçon.