Deux ou trois choses que je sais d’elle.

Depuis que j’ai la chance de partager certains moments de l’existence de Truchinette, il ne se passe pas une seule réunion mondaine sans que certaines de mes connaissances, voire quelques-unes unes des siennes, me prennent à part pour me demander sur le ton de la confidence inquisitrice « Alors vieux Muche, comment se passe la vie avec Elle ? »
Ayant idée que cette question brûle aussi vos lèvres, Honorables carnetistes de tous horizons, je m’en vais vous faire la même réponse.
L’élémentaire pudeur impose d’écarter impitoyablement la possibilité que j’expose ici l’intimité de notre couple. Cependant, je veux bien déposer l’aumône de quelques détails dans vos escarcelles tendues de mendiants de la connaissance.


Mademoiselle Truc est très attachée à l’homogénéité des aliments qu’elle ingère. Cela m’est apparu lorsque je l’ai vu déguster ses céréales. Sous mes yeux admiratifs, elle a soigneusement trié les pétales des pépites de chocolat pour mieux profiter de la sensation procurée par l’engloutissement (à défaut d’un mot plus approprié) massif du chocolat en une seule fois. Elle fait ça dans sa main car dans le bol il y a le lait et il ne faut pas tout mélanger.

J’hésite fortement à lui proposer un couscous ou une paella. Ou alors ne rien prévoir l’après midi.


Mademoiselle Truc éternue comme un bébé. Elle émet juste un léger « ‘Tchi ! » C’est très surprenant. Je ne connais personne d’autre dont l’éternuement puisse m’attendrir.

J’ai souvent envie de lui agiter une plume sous les narines tellement c’est mignon. Fort heureusement, je ne dispose pas de la moindre plume.


Mademoiselle Truc attache une forte importance au recueillement pour les morts. Ainsi, elle exige chaque nuit que nous accordions une minute de silence par personne à un minimum de 540 personnes. Elle est intransigeante sur le sujet, au moindre manquement de ma part elle manifeste sa réprobation par des secousses sur l’épaule fortement prononcée.

Je suis devenu un expert en remèdes anti-ronflements.



J’avais dit deux ou trois choses. Ce texte est fini.

Commentaires

1. Le mercredi 16 novembre 2005, 18:33 par Timohel

Comme quoi tout est une question de point de vue. Par exemple, une simple tartine de nutella partagée avec Eulalie lors du teatime a de quoi vous rendre chevre.

Si attachée qu'elle fut à l'homogénéité de son alimentation, est-ce une excuse pour homogeneiser entièrement le pot de nutella, à la cuillère, laissant généreusement les tartines seches et austères à son acolyte médusé ?

Je vous le demande !!

(mais moi j'ai perdu 8 kilos, et toc !)

2. Le mercredi 16 novembre 2005, 21:53 par Ice

que peux-tu avoir contre celles qui trient leur céréales le matin, enfin. personnellement, j'achète des paquets entiers pour les 3 pétales chocolatés. mais j'éternue à en faire un infarctus, ce qui prouve que les 2 ne sont pas liés *cqfd*

3. Le mercredi 16 novembre 2005, 22:06 par Dépécé.

Mais??? C'est qu'elle sous-traite ses notes, la bougresse!!! Maar??? Is Het dat zij haar aantekeningen toelevert, bougresse!!! Rigolo, ça. Bougresse se dit bougresse en NLeu, dis donc.

4. Le mercredi 16 novembre 2005, 22:51 par Eulalie

Muchigroubidou, Soleil de mes Nuits sans Sommeil, c'est une bien jolie note que voilà. Je doute quelque peu de votre niveau d'expertise anti-ronflement, mais je pense avoir trouvé une solution ; à dormir sur un oreiller en plumes, vous pourrez vous émerveiller de mes éternuements tandis que je dormirai, enfin !!

(Titoudamour, oui, les -8kg affichés fièrement par la balance, c'est grâce à moi, alors camembert, et un peu de reconnaissance, tudjieu !)

(Dépécénounet, je sous traite, ouais, comme ça, même grippée, courbaturée, rongée par la maladie, ce carnet VIT. Pouet.)

5. Le jeudi 17 novembre 2005, 07:55 par Fuzzi

Elle ronfle ???!!!!!

Elle garde le chocolat...

Courage... courage...

6. Le jeudi 17 novembre 2005, 12:20 par Tonton Miko

aaaaah c'est beau l'amour. Moi, ma padawinette ce que je trouve charmant chez elle, c'est sa façon de se gratter le nez, de me dire "maci" avec une voix d'enfant.