Joséphine et Eulalie, blondes à fortes poitrines, théoriciennes parachutales

Joséphine, femme de certitude - C’est beaucoup moins dur de sauter du haut de la Tour Eiffel que de sauter du haut d’une échelle.
Eulalie, femme pragmatique - Surtout que si tu sautes d’une échelle, ton parachute n’a pas le temps de s’ouvrir. Sauf si c’est une échelle très très haute.
Joséphine, femme déductive - Si c’est une échelle très très haute, alors cela doit être aussi facile qu’avec la Tour Eiffel.
Eulalie, femme convaincue - Sûrement, oui.