La neige, c'est mieux que pas la neige

A la neige, le chocolat chaud est une règle, les tartines de Nutella, une obligation mutuellement partagée, tu n’as plus à te justifier. Et on ne te fait pas les gros yeux parce qu’on te trouve gourmande, on sait que tu as froid. Mieux, on te répète toute la journée que "L'air de la montagne, ça creuse".

A la neige, tu as le droit de mettre des lunettes de soleil pour planquer la misère même s’il fait moche. Parce que la neige, c'est comme le bitume, ça réverbère dans tes yeux.

A la neige, les hommes ne viennent pas t’adresser la parole, attirés par tes courbes parfaites, écrasées sous dix couches de laine en goretex imperméabilisant ; tu as la silhouette de Shaquille O’Neal, en plus tassée. C’est plutôt ton style en godille inimitable qui suscite l’admiration de tous.

A la neige, tu ne te demandes pas le matin s’il a neigé pendant la nuit et si ça a tenu. A la neige, il y a de la neige, c’est contractuel.

A la neige, les remontées mécaniques ne sont jamais en grève, il te suffit juste d’un peu d’entraînement pour t’accrocher. Bon, il aura fallu d’abord tout redescendre sans trop te faire mal. Mais une fois que tu es en bas, tu peux remonter.

A la neige, si tu as finalement trop peur de skier, tu peux faire une longue ballade, ou rester au chalet et te refaire une peau toute neuve au hammam ou te détendre au jacuzzi.

A la neige, tu peux prendre un chocolat chaud en bas des pistes et regarder avec tes jumelles les débutants qui se cassent la figure, les bras et les jambes, et partir dans un rire hystérique à chaque fois que les secouristes doivent intervenir. (Tiens, d'ailleurs c'est Julien, là, mon secouriste d'hier qui s'occupe du type qui a les pieds par-dessus la tête. Salut Julien ! Mon poignet ? Ouais ouais, ça va. Les genoux ? Aussi, aussi. Mon cou ? Oui, bon, tu devrais y aller, je crois que le type est en train de mourir, là.)



Bon, tout cela, c’est la théorie. Parce que ce séjour sera mon baptême de neige. Hmm… J’aurais peut-être dû prendre une assurance ? Ma formation de Castor Junior n'est peut-être pas suffisante...