Les ravages de l’alcool

L’alcool, c’est moche. Ça fait dire et faire des conneries, et parfois, même, ça fait en écrire. A toi, Jeune, qui va lire ces lignes. Souviens toi de cette leçon, que mon fourbe acte de rapportage ne soit pas seulement cruel et gratuit. L’alcool, c’est moche. On plante le décor : je suis partie très vite, sans éteindre mon ordi, et en laissant msn ouvert. Et en revenant, je trouve… ça :

Timohël dit :
eh oh, t’es là ?
Timohël dit :
bon ben pour ta peine......euh, chais pas
Timohël dit :
mais bon !!!
Timohël dit :
t'ar ta gueule a la recré
Timohël dit :
fais pas trop ta maline
Timohël dit :
passque bon, hein, bon
Timohël dit :
la, chuis bourré, mais tu verras;;..
Timohël dit :
ptain, heureusement que je peux taper lentement, je fais 10 fautes de frappe par mot
Timohël dit :
bref
Timohël dit :
j'aime bien minologuer moi
Timohël dit :
ouais !
Timohël dit :
comme kylie minogue
Timohël dit :
elle adore minologuer
Timohël dit :
d'ailleurs
Timohël dit :
elle dit
Timohël dit :
I just can't minlogue of my head
Timohël dit :
ouais
Timohël dit :
d'abord
Timohël dit :
bon
Timohël dit :
chuis torché
Timohël dit :
j'vais me coucher
Timohël dit :
tu dois boire avec jh
Timohël dit :
j
Timohël dit :
ptain
Timohël dit :
je fais meme des fautes qd je tape lentement
Timohël dit :
ben tu vas bien te marrer en rentrant
Timohël dit :
grobec !!
Timohël dit :
moi je vais...
Timohël dit :
me coucher
Timohël dit :
et me lever a 10h demain !
Timohël dit :
ranafout !!!!!!
Timohël dit :
ranapété de mon taf maintenant
Timohël dit :
allze
Timohël dit :
allze
Timohël dit :
arf
Timohël dit :
allez !
Timohël dit :
ah !
Timohël dit :
allez
Timohël dit :
voila
Timohël dit :
j'vais m'pieuter
Timohël dit :
grobisos
Timohël dit :
grobisous
Timohël dit :
pfiou
Timohël dit :
*plpif*
Timohël dit :
ùpkppifq
Timohël dit :
*plouf* !!!!!
Timohël dit :
(ca veut dire que je suis partià
Timohël dit :
j'espere que tu vas lire ca
Timohël dit :
hop
Timohël dit :
b isous au lit
Timohël dit :
voilaa
Timohël dit :
tcho

Timohël, oui, je l’ai lu. Enfin, maintenant, nous l’avons lu. Sans rancune… Pas trop mal au crane ?